Aux Antilles, le rhum (et donc le Ti’punch) se boit à tout moment de la journée.

Le ti’punch c’est donc d’abord un cocktail simple, avec un assemblage de Citron vert, Rhum blanc et Sucre de canne (le fameux CRS).

C’est un rituel avec des appellations précises pour chaque situation.

Le Ti’punch à travers la journée

  • avant le petit-déjeuner, le premier verre de la journée est le « décollage » ou « mise à feu »
  • à 10h, on retrouve le « didico » en Guadeloupe ou le « macadam » en Martinique qui peut accompagner un en-cas
  • puis à 11h le « ti’lagout » (la petite goutte de rhum…)
  • juste avant midi, le fameux « CRS » (citron-rhum-sucre), qu’on appelle aussi ti’punch
  • après le déjeuner, on parle de « ti’5% » ou « ti’sèk » (rhum blanc pur) qui fait digérer le déjeuner (…et commence à amorcer la sieste )
  • vers 14h, le « pété pied » (celui qui mène couramment, et rapidement, à la sieste)
  • 15h est « l’heure du Christ »
  • 17h, le « ti’pape » qui voit déjà poindre le « ti’punch » du soir et sa farandole de 5%, 10%, 20% et autres 50%…
  • avant d’aller se coucher, la « partante » : le dernier verre de rhum pour la route avant de quitter ses hôtes

Recette du Ti’punch

Et si vous chercher la recette c’est ici : Cocktail Ti’punch

Tipunch Pere Labat

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'abus d'alcool est dangereux pour la sante, consommez avec modération