C’est la saison et vous allez vouloir la consommer et l’utiliser pour vos Rhums Arrangés !

les 9 signes distinctifs de la Clémentine de Corse

Son « cul » vert

Pour bien choisir les Clémentines de Corse et contrairement à une idée reçue, il ne faut pas se fier à sa couleur. En début de saison, la Clémentine de Corse brille d’un bel orangé, agrémenté d’un « cul vert » qu’elle présente comme une signature, preuve d’une parfaite harmonie acidité-sucre. Preuve aussi qu’elle n’est pas déverdie en chambre froide. Une Clémentine peut donc être verte et parfaitement mûre, sucrée et savoureuse.

Sa couleur

En début de saison, la Clémentine de Corse brille d’un bel orangé,. Au fur et à mesure des semaines, elle prendra une couleur « rouge orangé » car dans les pays méditerranéens, seules les températures basses transforment la chlorophylle verte en pigments jaunes ou rouges.

Sa brillance

Elle la doit à un pelliculage de cire digne d’une mise en beauté. Pour apparaître sur les étals au mieux de son éclat, les Clémentines de Corse sont d’abord lavées, brossées, triées et cirées par pulvérisation (à base de cire naturelle), comme il se doit. Elles sont ensuite calibrées sur tapis roulant et acheminées vers leurs conditionnements.

Ses feuilles

La Clémentine de Corse est à nulle autre pareille : ses longues feuilles effilées vert clair ne sont pas là que pour l’habiller de séduction, elles donnent aux consommateurs attentifs une indication précise sur sa fraîcheur.
Attention, les Clémentines de Corse ne sont plus les seules à pouvoir être vendues avec leurs feuilles. Pour éviter les confusions, mieux vaut se fier au logo IGP, obligatoirement affiché.

Sa peau

Les variétés de Clémentines appartiennent à différents  » groupes  » qui ont chacun leurs caractéristiques. La Clémentine de Corse fait officiellement partie des Clémentines « fines », du fait de leur peau de jeune fille. Elle doit être sagement plaquée à sa chair dense, sans aspect gondolé. De calibre moyen, elle est délicate, très facile à éplucher.

Ses pépins

La Clémentine de Corse n’a pas de pépins. Cette absence de pépins lui confère un pouvoir de séduction rare. Les fruits sont assez petits, ronds, de très bonne saveur.

Pourquoi la Clémentine de Corse n’a-t-elle pas de pépins ?

Elle doit cette généreuse nature à l’accident de la nature qui l’a rendue totalement asexuée ! Sans pépins, elle ne peut se reproduire seule et ne doit son succès qu’aux producteurs Corses qui ont su perpétuer la découverte du père Clément grâce à la multiplication par greffage de cette variété.

Ses quartiers

Ils sont recouverts d’une infime membrane sans filaments blancs. Cette spécificité rend la Clémentine de Corse propice à la cuisson.

Son goût

Son rapport entre le sucre et l’acidité lui procure un goût subtil, aussi sucré qu’un bonbon acidulé. Elle est dense et juteuse.

Sa fraîcheur

Aussitôt cueillie à la main, elle est acheminée sur les points de vente de la France métropolitaine.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'abus d'alcool est dangereux pour la sante, consommez avec modération