citron vert  

Le guide de l'arrangeur débutant !

"Le Rhum Arrangé pour les nuls en 15 questions"

Quel temps de macération ?

Quel temps de macération ?

Si on vous répond « ça dépend », ça dépasse ? Si oui, c’est dommage, car c’est la bonne réponse. Tous les fruits, épices et autres éléments mis à macérer dans l’alcool ne libèrent pas leurs arômes à la même vitesse.

Les bonbons

Dragibus, chocolats, Tagada et consorts

ils sont constitués essentiellement de sucre et d’arômes artificiels, se désagrègent très rapidement dans l’alcool. Une semaine de macération est généralement suffisante. Une fois la dilution complètement opérée, le rhum (Vodka, Tequila, Whisky ou autre) peut être considéré comme bon à consommer, et une macération plus importante n’apportera rien de plus (rien de moins non plus cela dit).

Les agrumes

Citrons, pamplemousse, oranges, clémentines et mandarines principalement

Ils macèrent également très rapidement. Une à deux semaines suffit généralement pour qu’ils libèrent leurs arômes. Une macération plus longue peut même engendrer des problèmes d’amertume liée à la pellicule blanche pelucheuse située entre l’écorce et la pulpe du fruit (cf. « Quels sont les problèmes les plus fréquemment rencontrés en cours de macération ? » ci-dessous). Il convient donc de goûter très régulièrement les macérations à base d’agrumes.

Les autres fruits

Pêches, pommes, poires, raisin, ananas, ...

Ils ont des périodes de macération très différentes, le mieux étant alors de regarder dans les recettes comportant ce fruit la période de macération généralement recommandée. Trois mois sont généralement considérés néanmoins comme un minimum de macération pour un rhum aux fruits. Rien ne s’oppose à ce que la macération dure beaucoup plus longtemps (un an et plus), bien au contraire.
A titre d’exemple on considère qu’un rhum ananas commence à arriver à maturité vers 6 mois. La pomme met encore plus longtemps à s’exprimer, c’est un fruit timide.

Les épices

Vanille, gingembre, piments, badiane, bois bandé, ...

Elles ont également des périodes de macération très différentes. La vanille a un cycle de libération plutôt long et on considère que 6 mois ne sont pas de trop pour faire un rhum vanille. A l’inverse le gingembre, la cannelle, la badiane (anis étoilé) et les piments s’expriment beaucoup plus vite et surtout beaucoup plus fort ! Et quand c’est trop tard, c’est souvent difficile de rectifier le tir (cf. « Quels sont les problèmes les plus fréquemment rencontrés en cours de macération ? »). La recommandation étant une nouvelle fois de goûter très régulièrement vos macérations afin d’arrêter les frais à temps.

Le site rhum-arrangé.fr vous propose une vraie communauté autour des recettes de rhum arrangé
news recettes flavored rum infused rum cocktails sans alcool punch partenaires contacts
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, CONSOMMEZ AVEC MODERATION