Note de la communauté

Moyenne de 4,2 sur 24 votes

Temps de macération

3 mois
Préparé aujourd'hui
Prêt à boire le 15/07/2024

Ingrédients

Préparation

Temps de préparation : 60 min

Préambule :
J’ai réalisé cette recette en quantité… importante (7L de rhum) pour une occasion très spéciale (d’où le nom de baptême de ma recette).
J’ai donc ramené les quantités de la recette pour 1L de rhum…

Etape 1 : le choix des ingrédients

    • Comme dans toute recette, des ingrédients de qualité sont préférables pour faire un breuvage de qualité. Ceci dit, le choix du rhum est affaire de goût. Moi j’ai choisi le Bologne car : – il est le 1er que j’ai goûté lors de mon (seul) voyage en Guadeloupe, – on peut le trouver dans quelques supermarchés français – sans être aussi parfumé que le Montebello, il est d’un bon compromis force/parfum/prix.
    • Ensuite, la vanille. La quantité indiquée est valable pour une vanille charnue et de taille correcte. Bref, pas celle de chez Va***é qui sont un peu gonflés de nous la vendre à ce prix. J’utilise de la Bourbon provenant de Madagascar que je commande sur le net.
    • Le gingembre : rien de spécial. Le bio est idéal mais c’est pas non plus une obligation.
    • Le citron vert : Bien mûr, c’est mieux.
    • Le miel : Là encore, il y a tant de parfums… J’utilise un miel artisanal qui provient de mon 64 natal.

Etape 2 : la préparation

    • C’est le plus fastidieux, donc on se retrousse les manches ! La vanille : Coupée en 2 dans le sens de la longueur. Essayer (si possible) de faire l’incision sur la partie étroite de la gousse. Ainsi, il y aura une plus grande surface de contact avec le rhum et donc une meilleure diffusion des arômes.
    • Le gingembre : Pelé avec patience, je le découpe en petites frites.
    • Le citron vert : Les agrumes et le rhum s’aiment beaucoup… mais pas trop longtemps ! Pour minimiser l’amertume dans mon rhum final, j’enlève le zeste (couteau à denture fine) sans tenir trop fermement le citron vert pour ne pas en faire du jus (ce qui arrive en utilisant un économe). Puis je peaufine en enlevant au mieux la peau blanche, toujours au couteau. Et je coupe mon citron pelé en 4.
    • Le miel : rien à faire !

Etape 3 : mise en bocal

    • Dans un bocal type « Le Parfait » (de la bonne taille : attention à la place prise par les ingrédients), déposer avec amour (c’est important) vanille, gingembre et citron vert.

Etape 4 : Pause Impérative pour laisser à ces 3 là un peu de temps pour se connaitre avant de plonger dans le grand bain de la macération.

  • Variante : Si vous êtes (un chouilla) maladroit, il est possible que le pelage/découpage vous ait occasionné des micro-coupures cutanées. Le citron vert vous s’est alors rappelé à votre bon souvenir en distillant quelques micro-goutelettes pile là où ça pique !!! Pour vous calmer, on va se laver les mains et se servir un (petit) ti punch. Pas plus d’1/2 dose habituelle car il reste du travail !

Etape 5 : Le sucrage et le mouillage.

  • Sucrer avec le miel. Je vous conseille de verser un peu de rhum en même temps. Votre cuillère générera une jolie cascade et sera ainsi nettoyée. Compléter avec ce qu’il faut de rhum.

Etape 6 : Mise en cave.

  • Bien refermer le bocal. Agiter généreusement afin de décoller le miel qui s’agglutine au fond. Ne pas hésiter à renouveler régulièrement pour qu’il se dissolve bien. Entreposer dans un endroit à l’abri de la lumière. C’est pas vraiment pour ne pas oxyder le citron ou le gingembre mais plutôt pour résister plus facilement à la tentation.

Macération :

  • J+15 – M+0,5 Au bout de 15 jours, enlever le citron vert. Vous pouvez goûter une première fois au bout de 10j pour vous assurer de l’absence d’amertume. Personnellement, je presse les quartiers récupérés pour récupérer le jus. Je m’en sers pour faire 1 ti’ punch et remets le reste dans la macération.
  • J+30 – M+1 Enlever le gingembre.
  • J+90 – M+3 Le Rhum Lydie peut enfin commencer à être dégusté !

Conseils

Pour l’esthétique : à M+3mois, je filtre le tout pour le « purifier ». Par contre, je remets ensuite la vanille car ca a quand même une sacrée gueule… et puis la vanille continue toujours à donner un peu de parfum et fera « vieillir » votre rhum comme un bon vin.

Vous pourriez aussi aimer :

Thématiques rhums arrangés

En manque d'inspiration ? Recherchez votre rhum arrangé par thématique ! Fruits exotiques, épices, bonbons, chocolat... Il y en a pour tous les goûts !

Les thématique des recettes de rhum arrangé

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'abus d'alcool est dangereux pour la sante, consommez avec modération